Bernard Pivot : « Avec la lecture on peut aller en Australie ou au IIIe siècle avant JC, c’est l’évasion ! »

franceinfo interview d’ Elodie Suigo 31/03/2020

Avec le confinement, Bernard Pivot découvre « les plaisirs de la lenteur » et il nous distille quelques conseils de lecture.

 Ce que je découvre, grâce à ce confinement, c’est les plaisirs de la lenteur. En effet, je n’ai d’autre rendez-vous qu’avec moi-même, alors je peux être en retard, je n’ai pas besoin de me presser ! Donc je découvre les plaisirs d’être lent à se réveiller, à petit-déjeuner, à faire sa toilette, à être lent à réfléchir, accorder beaucoup de temps aux conversations téléphoniques, et même, je vais vous en faire l’aveu, il me semble que je lis un peu moins vite qu’avant la pandémie ! Et je me dis, mais pourquoi te presser à lire, vas-y, prends ton temps !  

La littérature comme moyen de s’évader ?  

Ça c’est extraordinaire ! L’avantage de la lecture c’est qu’il n’y a pas de frontières. On va on vient, on peut aller en Australie, on peut aller au IIIe siècle avant Jésus-Christ, on peut faire ce que l’on veut, grâce à la littérature, c’est un avantage extraordinaire de pouvoir prendre un livre de sa bibliothèque et dire je vais y consacrer trois-quatre heures. C’est une évasion étonnante que malheureusement, certains ne connaissent pas et c’est bien dommage !  

Quelques petits conseils de lecture ?

Alors si vous ne craignez pas, relisez, évidemment, Le hussard sur le toit de Jean Giono, qui raconte l’histoire d’un fléau terrible. Relisez aussi Les animaux malades de la peste, de La Fontaine. Relisez toutes Les fables de La Fontaine : toute l’histoire du monde, toute notre morale se trouvent dans les fables de La Fontaine. Je parle de La Fontaine et je revois notamment Luchini se replonger dans ces fables et revivre le plaisir que j’ai eu à entendre Luchini les réciter, c’est un souvenir formidable ! Et là encore, convoquer ses souvenirs en période de confinement, c’e’st un grand plaisir.   Fabrice Luchini utilise les réseaux sociaux pour dire ces fables…

Un message d’espoir à faire passer aux auditeurs de franceinfo ?

Mon message c’est « Mon prince, fais gaffe ! Mon ange, fais gaffe ! Mon amour, fais gaffe ! Restons chez nous ! »    

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-monde-d-elodie/le-monde-d-elodie-bernard-pivot-avec-la-lecture-on-peut-aller-en-australie-ou-au-iiie-siecle-avant-jc-c-est-l-evasion_

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :