Disparition de Georges Duboeuf : pour Bernard Pivot, il était « Monsieur Beaujolais »

Le Patriote, Beaujolais-Val de Saône 5/01/2020

Ami de l’illustre négociant beaujolais, l’homme de lettres et amoureux du vin évoque la disparition d’une figure centrale pour la région.

Au lendemain de la disparition de Georges Duboeuf à l’âge de 87 ans, les hommages en direction du négociant beaujolais mondialement connu se multiplient.

Dimanche matin, c’est l’homme de lettres et de télévision Bernard Pivot, originaire de Quincié-en-Beaujolais, qui a réagi sur son compte Twitter. Il loue les qualités humaines de celui qu’il considère comme « Monsieur Beaujolais », et le départ « d’un grand ami dont j’admirais les qualités humaines ».

« Est-ce un hasard si ce négociant mondialement connu a attendu pour partir les premiers jours de deux mille vins? », interroge-t-il en forme de pirouette finale et d’ultime clin d’oeil à celui qu’il a côtoyé depuis des décennies.

Les deux hommes se retrouvaient notamment depuis une dizaine d’années dans le cadre d’un « comité de défense du Beaujolais » institué en 2009 par Bernard Pivot et Périco Légasse pour contrer l’image parfois négative colportée à propos des vins du Beaujolais. Une initiative à laquelle Georges Duboeuf ne pouvait que souscrire.

Julien VERCHÈRE

https://www.lepatriote.fr/disparition-de-georges-duboeuf-pour-bernard-pivot-il-etait-monsieur-beaujolais-5553.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :