A l’occasion de la sortie du film  » l’âme du vin  » réalisé par Marie-Ange Gorbanevski : Celle-ci se livre dans un entretien accordé à Bernard Pivot.

Monsieur Vintage 12/11/2019

Ce film documentaire est un très bel ensemble d’images des vignes bourguignonnes et de témoignages de passionnés qui font le vin.

Extraits de cet entretien :

Qu’est-ce qui vous a amené à vous intéresser aux vins de Bourgogne ? J’ai lu des livres sur l’histoire du vin en général. Ma passion pour l’art m’a orientée très vite vers la Bourgogne. Je suis très attachée à la Bourgogne par ses arts. Pour moi, les vins de Bourgogne ont un lien avec l’art médiéval que j’aime tant. Ces grands vins datent du Moyen-Âge… Il y a aussi là-bas un rapport à la terre, à la vigne et au vin qui m’a beaucoup touchée.

Ce qui m’a fasciné dans votre film, c’est la beauté des images. Même la vigne l’hiver est belle dans votre film. On sent que vous avez une sorte de culte de la beauté.

Les images sont belles parce que ce qu’on a filmé était beau. Je n’ai rien dénaturé. Avec mon équipe, on a travaillé avec beaucoup d’humilité. On n’avait rien à rajouter, c’était beau.

Je trouve que vous avez une vision contemplative qui me rappelle, par exemple, un de ces grands cinéastes que j’adore, c’est Jean Pierre Melville.   Par le rythme du film, j’ai essayé de retrouver ce mouvement des éléments de la vie. Quand vous vous promenez dans une forêt, quand vous allez en haut de l’Abbaye de Saint-Vivant, le temps est lent. Et dans les caves, le vin met 18 mois pour être élevé dans un fût. Il faut du temps pour que ça pousse, il faut du temps pour que la vigne donne du bon vin, il faut du temps pour que les racines aillent en profondeur. Donc ce rythme, c’était pour moi retrouver le rythme de la vie. J’ai voulu être fidèle à mon sujet.

Dans cette austérité, il y a quand même une exception, ce sont les vendanges. Alors là, il y a une joie qui éclate dans les vignes. Et puis il y a de la musique, vous avez mis un très beau morceau de jazz et le contraste est saisissant entre les vendanges et le reste de l’année du vigneron.

Oui, j’ai observé les vendanges l’année d’avant pour les filmer l’année d’après. J’ai fait cela pour être fidèle, ce n’est pas une vision de mon esprit. Je voulais être le plus fidèle possible

Vous avez filmé des vignerons exceptionnels : Aubert de Villaine pour la Romanée-Conti, Dominique Lafon pour le Domaine des Comtes Lafon, Christophe Roumier, Frédéric Lafarge et d’autres. Vous avez quand même une chance exceptionnelle de rencontrer ces gens qui sont les plus connus, les plus célébrés, les plus recherchés de la Bourgogne.

J’ai eu beaucoup de chance. J’ai eu énormément de chance parce qu’ils ont chacun donné quelque chose d’extraordinaire au film, chacun à sa façon. J’ai compris très vite que j’étais avec de grands solistes. Ce sont des stradivarius du monde du vin. Pourtant ils sont tous très différents. Ils m’ont vraiment portée, ils m’ont aidée, ils m’ont guidée, toujours avec beaucoup d’élégance et de délicatesse. Jamais ils ne m’ont dit « il faut que vous filmiez ça, il faut que vous montriez ça ». Aubert de Villaine a été extraordinaire, il avait entièrement confiance en moi. J’ai eu le droit d’aller dans ses caves à bouteilles pendant des heures pour comprendre comment les filmer.

Tous leurs témoignages sont éloquents et assez remarquables. Je dois en détacher un quand même. C’est Bernard Noblet, le chef de cave de la Romanée-Conti qui a pris sa retraite récemment. Il parle de sa science avec une humilité. La manière dont il parle de la vie des ceps, ça vous a frappé aussi ?

Bernard Noblet est un monsieur extraordinaire. Il a une grande humilité. Quand je lui disais « Bernard, vous qui connaissez le vin », il me répondait « Ne dîtes pas ça ! Je ne connais pas le vin ! On ne connaît jamais le vin! C’est comme si vous disiez que vous avez fait le tour d’une personne, on n’en fait jamais le tour ». Ce qui est extraordinaire avec Bernard, c’est qu’il peut expliquer des choses très complexes
avec des mots très simples.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :